Comment créer un site comme Vinted ?

Vous voulez créer un site comme Vinted ? Ou simplement en savoir plus sur l’histoire de cette startup dont le succès en fait rêver plus d’un? Vous êtes sur le bon article. À la fin de votre lecture, vous saurez les raisons qui ont poussé à la création de Vinted, son fonctionnement, les tournants importants qui ont fait son succès et vous aurez un aperçu des sites similaires à Vinted.

Tout commence par un déménagement 

Vinted a été créé en 2008 à Vilnius, en Lituanie. Tout commence par un changement d’appartement. Milda Mitkute, une étudiante fan de shopping (et accessoirement future cofondatrice de Vinted), remplit ses cartons pour déménager de sa ville natale, Kaunas, pour un appartement trois fois plus petit dans la capitale Vilnius. Face à la quantité impressionnante de vêtements qu’elle possède, Milda pense à créer une plateforme en ligne pour vendre, acheter, ou échanger ses vêtements.  Quelques jours plus tard, elle rencontre, Justas Janauskas (lui aussi futur cofondateur de vinted), qui propose alors a la jeune femme de développer un site web pour vendre les habits dont elle veut se débarrasser. Le duo décide de lancer Vinted, une application dédiée à la mode de seconde main, qui donne la possibilité aux vendeurs de mettre en ligne gratuitement vêtements et accessoires indésirables. 

Au départ, Vinted n’est pas une priorité pour les deux amis. Les deux partenaires ayant déjà un emploi à temps plein, le site n’est qu’un hobby dont ils s’occupent les soirs et week-ends. Milda faisait office de responsable marketing de la plate-forme, pendant que Justas en était le développeur web.

Malgré les faibles ressources à disposition, le bouche à oreille fonctionne. Vinted se répand, et en quelques semaines, cette idée simple de revendre des habits déjà portés va faire des émules à travers tout le pays.

Vinted, comment ça marche ?

Comme précisé précédemment, le principe de Vinted est assez simple. Il s’agit d’une plateforme de vente et d’achat de vêtements et d’objets de seconde main. Accessible sur ordinateur ou en application sur votre téléphone, Vinted demande à chaque membre de créer un compte. Depuis ce dernier, vous pouvez publier des annonces pour vendre des habits ou en acquérir. 

Pour vendre des articles, les « Vinties » (utilisateurs de vinted) prennent en photo l’article, renseignent une description, puis fixent son prix. Une fois ce dernier vendu, il leur suffit d’imprimer l’étiquette d’envoi prépayée et de déposer le colis dans un point relais. L’argent gagné peut être transféré dans le compte en banque renseigné ou laissé dans le porte-monnaie Vinted » pour de futurs achats sur l’application. À signaler que les utilisateurs peuvent négocier les prix, poser des questions aux vendeurs, se renseigner sur des objets… etc. 

Côté acheteur, le paiement est sécurisé. Et, si à la réception l’item n’est pas conforme à sa description, l’acheteur est directement remboursé. 

Développement de Vinted

En 2012, Vinted engage une refonte de sa plateforme avec l’agence Lemon Lab. Si la plateforme commençait rapidement à se faire un nom, elle atteint néanmoins un plafond de verre. En effet, malgré plusieurs levées de fonds d’un montant total de 50 millions d’euros en 2015, selon Natacha Blanchard directrice RP chez Vinted et porte-parole France, l’entreprise éprouvait toujours des difficultés. Le tournant arrive lorsque Thomas Plantenga, l’un des actionnaires de l’époque (aujourd’hui PDG de Vinted), donne un nouveau souffle à la plateforme en changeant notamment de business model. Plantenga décide alors dans un premier temps de réduire les dépenses du site en fermant des filiales.

Puis, et c’est là le changement le plus significatif, vinted décide de « ménager » ses vendeurs qui payaient des commissions d’au moins 20%. L’idée était que l’acheteur s’acquitte d’une commission de 70 centimes plus 5 % du prix d’achat de l’article et de rendre ainsi l’application gratuite pour les vendeurs. Résultats des courses: ça marche !   

En douze mois, le chiffre d’affaires avait remonté suffisamment pour permettre au site d’investir à nouveau dans le marketing. Selon Thomas Plantenga, tous les développements ont pour objectif de faciliter les démarches aux vendeurs.

Dans un autre registre, bien que l’équipe technique, qui représente une centaine d’ingénieurs et de développeurs, soit centralisée en Lituanie, le site s’attelle à faire en sorte de s’adapter au marché des pays européen ou il se trouve. Ainsi, en France par exemple, le site apparaît comme étant totalement français. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le management de l’activité en France est français. Aussi, dans tous les pays, les développeurs ont pour mission de concevoir des plateformes techniques et des applications qui soient entièrement adaptables à chaque marché et à ses particularités logistiques, fiscales, etc. 

Côté innovation, Vinted n’a pas l’intention de changer de formule. Même si les boutiques de seconde main se développent, le site n’a pas vocation à se lancer dans le commerce physique. Néanmoins, une extension de l’offre est fortement envisageable. En effet,  outre des habits, des livres d’enfants, des jouets et d’ objets de décoration d’intérieur sont déjà proposés. Vinted envisage ainsi d’étendre ses offres à d’autres catégories, ce qui fera certainement émerger de nouveaux modèles d’échanges de produits entre particuliers.

Aujourd’hui, le site revendique 30 millions d’utilisateurs, dont 12 millions en France. La startup  fait partie aujourd’hui des licornes, ces entreprises non cotées en bourse qui sont valorisées à plus de 1 milliard de dollars.

D’autres sites comme Vinted

Si vous voulez créer un site comme Vinted, un état des lieux de la concurrence ou des alternatives s’impose.

Le premier site qui vient concurrencer Vinted en France est bien sûr Le boncoin, premier site e-commerce en termes de trafic en France (ou 2° derrière Amazon selon certains classements). Le site de petites annonces entre particuliers est la plateforme de prédilection des Français pour la vente de produits d’occasion dont des vêtements déjà portés.

Dans le même ordre d’idée, on a également le site Vestiaire Collective, leader du luxe vintage de seconde main. Le site cible les propriétaires de pièces de luxe qui ne savent pas comment s’y prendre pour vendre leurs produits de valeur en toute sécurité. Ainsi, il suffit de mettre sur le site l’article à vendre (pour les articles susceptibles d’être contrefaits, il est souvent nécessaire d’avoir une facture). Une des particularités de Vestiaire Collective est qu’une fois vendu, les articles passent par les locaux de l’entreprise pour être contrôlés tant sur la qualité que sur l’authenticité avant d’être expédiés vers son nouveau propriétaire. Malgré des commissions entre 15 % et 23 %, ce site reste un incontournable de la vente de produits de luxe d’occasion.

Pour les fans de Maje, Bash, LVMH ou encore Zadig & Voltaire, videdressing.com est également la plateforme idéale pour la revente de prêt-à-porter haut de gamme ou même de luxe. Pour les annonces, il est obligatoire de montrer en détail vos produits sur les photos. Les utilisateurs les achètent comme sur n’importe quel autre site. Une commission de 10% est prélevée à chaque vente. Comme sur Vinted, le vendeur a quelques jours pour envoyer le colis ou le remettre en mains propres. Il reçoit l’argent sur son porte-monnaie virtuel, il peut alors soit les transférer sur un compte bancaire ou les  dépenser sur le site. Mais à la différence d’autres e-commerçants, tant que l’acheteur ne s’est pas déclaré satisfait du produit reçu (taille adaptée, pas de contrefaçon …), Videdressing conserve le paiement et ne verse rien au vendeur. Signalons que l’acheteur bénéficie  d’une garantie « satisfait ou remboursé ».

Dans le même registre, on peut également citer Jaiio. Jeune plateforme créée en 2020, Jaiio permet de vendre ses vêtements et accessoires de marque avec un minimum de démarches. En effet, à partir de 3 articles ou une pièce dont la valeur estimée dépasse les 150€, Jaiio se déplace et vient les récupérer chez le vendeur pour ensuite les prendre en charge. Que ce soit pour les photos, la mise en vente, les réponses aux questions… l’entreprise s’occupe de tout. Cela évite les altercations via message privé ou les négociations interminables pour un simple pull ! Autre avantage pour l’acheteur, durant les 6 mois qui suivent l’achat d’un l’article, vous pouvez toujours l’échanger et bénéficier d’une carte cadeau de 70% de sa valeur d’achat. 

Pour les achats éco-friendly de seconde main, OnceAgain est LE site référence. Si tous proposent une alternative à la surconsommation, Onceagain fait le choix de racheter vos vêtements cash pour ensuite les vendre à votre place. Si jamais le site n’y parvient pas, alors il les donne à Emmaüs,  un ensemble d’associations et  groupements de solidarité. De plus, Onceagain s’engage à proposer une réduction de 80% sur le prix initial du vêtement neuf.

Enfin, le marché de la seconde main étant en perpétuelle évolution, un nouveau phénomène est en train de voir le jour :  l’upcycling. Cela consiste, pour les consommateurs, à rapporter des produits en magasin afin de les remettre dans le circuit de distribution. Ils peuvent également vendre leurs produits aux magasins pour en acheter d’autres de seconde main. Ainsi, la marque peut retravailler ces anciens produits pour en faire des produits “neufs” reconditionnés. 

Conclusion

Alors que certains sites “généralistes” comme Ebay proposent des produits très variés, d’autres sites visent une cible bien précise avec des habits de seconde main haut de gamme, de luxe ou simplement d’entrée et de moyenne gamme.

Si vous aussi vous voulez lancer des sites comme Vinted ou ceux citées ci-dessus, il faut savoir  que ces marketplaces sont l’œuvre d’un développement sur-mesure qui répond à des besoins et des envies précis des fondateurs.

Lorsqu’un développement sur-mesure demande de gros investissements, on préconise aux jeunes entrepreneurs de lancer un MVP (minimum viable product) pour tester leur concept afin de s’assurer que leur projet est viable. Contactez-nous si vous voulez plus d’informations sur la création d’un site comme Vinted !

Partager cet article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Créer votre Marketplace !

Vous voulez créer une marketplace (site de mise en relation) ? contactez-nous pour obtenir un devis ou consultez cette page pour plus de détails sur le service de création de marketplace chez Medialem.

Articles en relation