Actualités marketplace: Leboncoin fait face au fisc français…

Leboncoin épinglé par le fisc, le lancement d'une marketplace spéciale pour les pros de l'automobile... Découvrez toutes les infos que vous avez pu rater lors de cette semaine du 19 novembre au 26 novembre 2022.

Sommaire

Leboncoin: La taxe Gafa coûte des millions à la marketplace

On commence l’actualités marketplace de la semaine par le site de petites annonces Leboncoin qui a vécu un troisième trimestre difficile à cause de la taxe Gafa. Mise en place en 2019, la taxe Gafa vise les grands géants du secteur digitale et du service numérique. Elle impose une taxe équivalente à 3 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Elle est payée par toutes les entreprises dont les revenus dépassent les 750 millions d’euros, dont 25 millions générés en France. À travers cet impot, le gouvernement s’attend à récupérer 670 millions d’euros en 2023, et 591 millions cette année. 

Adevinta, entreprise propriétaire du site Le bon coin, a été notifié par le fisc qu’une grande partie de ses revenus en France sera assujettie à la taxe Gafa. Ce à quoi, Adevinta a provisionné 39 millions d’euros, dont 31 à titre rétroactif pour la période 2019-2021, rapporte Challenges. A cela s’ajoute 11 millions d’euros de l’année 2022. Un malheur n’arrivant jamais seul, le groupe a enregistré une perte nette de 54 millions d’euros lors de ce troisième trimestre et pour ne rien arranger, l’activité du site Leboncoin est freinée par la récession du marché des voitures d’occasion, dont il est un des principaux portail en ligne. Les visiteurs spécifiquement intéressés par les achats de voitures représentent près de la moitié de la pleteforme.

Néanmoins, loin de se laisser abattre, Adevinta affiche ses ambitions pour l’année 2023 et vise une croissance à deux chiffres au niveau des ventes, ainsi qu’une progression de sa marge d’exploitation.

Mobivia lance Afteriize : la data marketplace pour les professionnels de l’automobile

Intitulée Afteriize, cette marketplace est la première place de marché de données anonymisées du secteur de l’usage automobile et de la mobilité. À travers cette plateforme, le spécialiste de l’automobile Mobivia (propriétaire de Aftterlize, Norauto et de Midas) vise à créer une plateforme de mise en relation dont l’objectif est de valoriser les informations relatives au secteur de l’usage automobile et de créer un véritable écosystème qui regroupe tous les acteurs et observateurs de la mobilité individuelle.

La data marketplace Afteriize va réunir des données sur de nombreux secteurs: la distribution, la vente, l’utilisation, l’usure, la maintenance l’équipement et la mobilité individuelle. Pour son lancement, la plateforme peut compter sur la présence de grands industriels européens qui se fournissent en data chez Mobvia. En plus de cet objectif, on veut également permettre aux acteurs présents sur la plateforme de mieux comprendre l’usage de leurs produits, le comportement d’achat des clients finaux ainsi que la durée de vie de leurs produits.

Alibaba ouvre une marketplace en Espagne… et bientôt en France

Le géant du web chinois a récemment lancé une nouvelle marketplace en Espagne baptisée Miravia. Cette nouvelle place de marché privilégie les catégories beauté, mode, électronique et domestique et les produits de meilleure qualité voire haut de gamme. La plateforme est accessible et disponible ici et via une application sur IOS.

Signalons que Miravia a choisi l’Espagne pour faire ses débuts car Alibaba y occupe déjà une position de choix : sur les six premiers mois de l’année, Aliexpress est la seconde marketplace la plus visitées en Espagne, derrière Amazon, avec 12,4% de parts de marché d’après les résultats de l’e-commerce européen. En France, Aliexpress a une position bien moins flatteuse, mais reste dans le top 10 des sites marchands les plus visités au troisième trimestre 2022, avec 11 millions de visiteurs uniques mensuels. Néanmoins, selon certains sites, le groupe chinois a, depuis quelques semaines déjà, commencé à se mettre au travail en France en formant de futurs prestataires pour développer une place de marché axée sur le moyen et le haut de gamme. Pour l’heure, les équipes d’Alibaba n’ont pas souhaité commenter cette information.

Karmen lève 50 millions pour aider financièrement les entreprises du digital

Dans un contexte de hausse des taux bancaires et d’inflation économique, les applications mobiles, sites e-commerce ou marketplace trouve de plus en plus de difficulté à obtenir des prêts bancaires. C’est en constatant une telle situation que la fintech Karmen, créee en 2021, propose une offre de financement pour aider certaines startups digitales à couvrir leurs besoins en fonds de roulement. Ainsi, le cofondateur de Karmen, Gabriel Thierry a récemment déclaré que les PME digitales toruve de nombreuses difficultés a se financer. Elles ont peu d’actifs et donc peu de garanties pour contracter des emprunts bancaires. Aussi, pour les aider la fintech a lancé un service de financement allant jusqu’a 5 millions d’euros, par le biais de sa plateforme digitale, Karmen qui permet aux entreprises de partager leurs données de facturation, comptables et bancaires, afin d’évaluer le risque crédit et de déterminer si l’acteur est éligible ou non à un prêt.

Lors de ce tour de table, la société a réuni 50 millions d’euros, en s’adossant à l’établissement financier Fasanara Capital. Cela permettra a Karmen, qui travaille déjà avec une soixantaine de PME, d’élargir sa base de client d’ici la fin de l’année afin de cibler des PME partout en France, en dehors des grandes métropoles et de Paris. 

C’est tout pour l’actualité marketplace de cette semaine ! Nous vous rappelons que si vous souhaitez créer une place de marché ou une plateforme de mise en relation, Medialem vous accompagne dans votre projet, le tout à un prix abordable. Contactez-nous pour un devis gratuit.

Partager cet article
Ne ratez aucune nouvelle !

Découvrez nos trucs et astuces pour réussir votre Marketplace