La base d’une présence sur le web : le site vitrine

La base d’une présence sur le web : le site vitrine

Objectifs d’un site vitrine

Un site vitrine, par analogie avec la vitrine d’un magasin physique, peut servir à une entreprise à présenter ses produits ou services pour transformer les internautes (les passants) en clients. Il est aussi une source d’informations pour tous les acteurs autour de l’entreprise (clients, partenaires, fournisseurs, employés ou candidats, public…).

Le site vitrine vous permet de présenter des informations variées (produits, services, coordonnées, activités, nouveautés…) mais il sert aussi à créer des interactions avec les internautes et à collecter diverses données les concernant. Il est possible par exemple de récupérer des avis, de répondre à diverses demandes (devis, questions…) via des formulaires de contact, ou encore d’ajouter une newsletter, un blog…

Comment réaliser un site vitrine?

Le faire soi-même

Il existe beaucoup de services en ligne pour la création de site internet. Ces derniers généralement facile à utiliser n’offrent cependant que très peu de possibilité de personnalisation et sont plutôt destinés aux particuliers. Ils permettent de créer rapidement un site vitrine rudimentaire mais ne conviennent pas forcément à un site professionnel. On peut citer des services comme e-monsite, 1&1 MyWebsite, wix ou encore tumblr, blogger…

Une solution plus adaptée à un professionnel consiste à utiliser un CMS (Content Management System ou système de gestion de contenu). Un CMS pour faire simple c’est un site quasi prêt à l’emploi qu’il faudra personnaliser et remplir par votre contenu. Parmi les plus connus on peut citer WordPress, Drupal, Joomla… Ces outils permettent de réaliser un site vitrine sans grande dépense. De plus, ces CMS peuvent fournir une multitude de fonctionnalités quasi prête à l’emploi (blog, ecommerce, newsletter…).

Par contre, vous serez sans doute amené à passer beaucoup de temps depuis la recherche d’idées, la conception, l’hébergement, l’optimisation de votre référencement, les mises à jour… sans parler de possibles dysfonctionnements à gérer ou de lacunes au niveau des performances.

Passer par un professionnel

Si vous cherchez la simplicité mieux vaut confier le travail à un prestataire dont c’est le métier. Généralement, les agences web ont l’avantage (que n’ont pas toujours les freelances) de disposer de toutes les compétences requises pour la réalisation d’un site de qualité : développement web, design, expertise SEO, hébergement… et parfois aussi de la créativité! Vous pouvez ainsi déléguer tout le travail de conception, hébergement et maintenance.

En revanche, votre portefeuille risque de moins apprécier cette solution. N’hésitez pas à faire des devis chez plusieurs prestataires, demandez à voir leurs références. Tarifs, qualité, sécurité… sont autant de critères à prendre en compte pour faire votre choix. Prenez aussi en compte les coûts de gestion du site (mises à jour, référencement, hébergement, rédaction du contenu…) si ceux-là ne sont pas inclus dans l’offre. Vous pouvez obtenir rapidement plusieurs propositions sur des sites comme codeur.com.

Au delà du tarif, cherchez un prestataire qui soit sur la même longueur d’onde que vous, assurez-vous qu’il comprenne bien vos objectifs. Vous pouvez rédiger au préalable un cahier des charges ou établir vos spécifications avec l’aide du prestataire retenu. Certains seront force de proposition tant au niveau technique que marketing là où d’autres se contenteront d’exécuter à la lettre vos demandes sans trop vous conseiller. Un juste milieux est à saisir.

Critères à prendre en compte pour réaliser un bon site vitrine

Votre site vitrine, c’est votre image de marque sur internet et inutile d’écrire un article pour expliquer la place qu’a pris internet dans nos vies. Les points les plus importants à prendre en compte pour réussir votre site sont le contenu, le design et la performance :

Il est évident que le contenu de votre site doit avant tout être pertinent pour bien exposer vos atouts et vos compétences. Il doit vous permettre de vous distinguer de vos concurrents et vous afficher comme une référence dans votre domaine. Cependant, il faut toujours créer du contenu en ayant en tête
l’optimisation du référencement (SEO).

Étudiez quels sont les mots clés que les internautes vont taper sur un moteur de recherche pour trouver ce que vous proposez. Vos textes doivent s’adapter à ces mots clés. N’hésitez pas à varier le type de contenu pour susciter de l’intérêt de la part de vos visiteurs et sachez faire preuve d’esprit de synthèse pour ne pas lasser votre audience.

Le design quant à lui doit être en accord avec votre charte graphique (si vous en avez déjà). Il doit être plaisant pour mettre à l’aise le visiteur et minimiser votre “taux de rebond” qui correspond au pourcentage de personne quittant votre site après avoir vu la première page. Le taux de rebond est une donnée prise en compte dans les algorithmes de référencement. Il faut ainsi donner envie à la personne qui arrive sur une de vos pages (pas forcément la page d’accueil) d’aller consulter les autres pages.

Design moderne, original, ergonomique et… “responsive” sont les mots d’ordre. Les internautes utilisent effectivement de plus en plus leur smartphone et tablette pour naviguer sur le web, il faut donc exiger un site dit responsive c’est à dire dont l’affichage est adapté à tous ces écrans.

Troisième point clé : la performance. Votre site doit s’afficher rapidement, être infaillible niveau sécurité, être exempt de bugs et compatible avec un maximum de navigateur (même Internet Explorer malheureusement…). Comme pour les points précédents ces éléments, s’ils ne sont pas correctement traités, feront augmenter votre taux de rebond et donneront une image peu sérieuse. Gagnez la confiance des internautes avec un site techniquement irréprochable.

Conclusion

Le temps moyen pour capter l’attention des internautes est d’environ 8 secondes… (étude de Microsoft). Pour réussir à conquérir vos internautes, gardez donc à l’esprit les points que nous venons d’évoquer : contenu, design et performance.

Si vous avez du temps et de la motivation vous pouvez essayer de créer votre site vous même via un CMS par exemple. Pour assurer un résultat de qualité sans trop d’effort, privilégiez plutôt un professionnel mais prévoyez alors un budget plus conséquent.

N’oubliez pas que la réalisation du site n’est qu’un début. Il faut mettre en place toute une stratégie webmarketing pour générer du trafic notamment via les réseaux sociaux ou en associant un blog à son site. Ce dernier augmentera le nombre de page de votre site ce qui améliorera sa position sur plus de requête.

5 conseils pour améliorer votre productivité

5 conseils pour améliorer votre productivité

Vouloir lancer une startup ou la faire croître n’est pas de tout repos. Prospection client, gestion des employés, définition de stratégie, autant de tâches qu’il faudra bien gérer si vous souhaitez atteindre votre but. Voici cinq conseils distillés par des coachs personnels et des entrepreneurs à succès, qui vous aideront sans doute à mieux vous organiser et optimiser vos obligations aux maximums !

1) Partagez vos journées en bloc de 30 minutes

Avec la multitude de tâches que vous avez, il est facile de se laisser submerger et ne plus savoir ou donner de la tête. Beaucoup de jeunes entrepreneurs ne fixent pas de barrières entre leurs différentes corvées, se retrouvant à la fin de la journée avec certaines accomplie à 80% d’autres à 5%.

De plus, des études montrent que travailler simultanément sur plusieurs tâches équivaut à travailler à la suite d’une nuit blanche, et peut réduire votre productivité de 40% !

Pour éviter cela, plusieurs techniques existent, dont la technique du Pomodoro qui est préconisée par de nombreux entrepreneurs. Proches des concepts de cycles itératifs et des méthodes agiles, cette technique se base sur l’usage d’un minuteur permettant de respecter des périodes de 25 minutes de travail appelées Pomodori. Chaque période se verra affecter une tâche unique, subdivisant ainsi votre journée entre les différents Pomodori. À vous d’en faire varier la durée en fonction de votre endurance.

2) To-do listes, le mal absolu !

Laissez donc tomber les To-do listes. La planification vous confrontera à la réalité des faits ( combien avez-vous de temps ? et quelle sera la durée de chaque tâche). Le fait de planifier diminuera votre envie de procrastination. Vous n’êtes plus en train de décider si vous devez travailler entre telle et telle autre période, le travail est déjà planifié.

Cal Newport, auteur à succès sur le développement personnel raconte: “je fais ce que j’appelle des ‘Agendas fixes productifs’. Je commence en me donnant comme limite 17h30. Je crée le calendrier idéal du jour basé sur mes priorités. J’aborde mes tâches par priorité en mettant de côté tout les aléas qui peuvent surgir. À force d’essayer de faire toutes les tâches de mon calendrier du jour, j’ai fini par réussir et par devenir de plus en plus efficace”.

3) Évitez de regarder la boite email toutes les dix minutes

L’un des maux de l’entrepreneur et la multitude d’emails qu’il reçoit. Copie d’un mail, veille, info, souvent ces mails ne sont pas important ou du moins pas très urgent, et peuvent être traité dans les 24h.

Prenez-vous donc trois créneaux quotidiens pour vérifier vos emails, plutôt que de le faire 20 fois par jour. Et ne répondez aux mails qu’une fois par jour. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur les tâches à haute valeur ajoutée (commerciales, stratégie, etc.).

4) Ne restez pas seul, sachez vous entourer

Vouloir tout réaliser sois même est la pire chose qu’un entrepreneur puisse faire. De même que vouloir absolument tout micro-manager prendra beaucoup de temps sans apporter nécessairement de valeur ajoutée. Si vous avez donc une équipe avec vous, évitez de passer trop de temps le nez dans leurs affaires, car cela se fera au détriment de votre travail de gestionnaire d’entreprise. Apprenez à déléguer et à faire confiance.

En revanche, si vous n’avez pas d’équipe, n’hésitez pas à vous entourer de prestataires. Vous n’êtes pas Jarod du caméléon, et même si vous l’étiez il vous serait difficile de tout réaliser vous même, correctement et rapidement. Ainsi chez Medialem, certains clients nous demandent de les accompagner tout au long de leur projet dans la réalisation de leur solution technique. Cela leur permet de se consacrer à d’autres tâches qu’ils excellent, et de laisser la corvée technique a un prestataire dont c’est le domaine.

5) Utilisez des post-it !

Les post-it ne servent pas qu’à faire beau (oui ça peut servir de décoration aussi !). Ils peuvent être utilisés pour vous rappeler les missions importantes à accomplir.

John Hall d’Influence&Co nous explique: “Chaque soir avant de me coucher, j’identifie les cinq tâches critiques à réaliser le jour suivant, je les note sur un post-it, et je les colle en haut de l’écran. Ces tâches doivent être des priorités, ma journée ne sera pas considérée comme terminée si ces dernières ne le sont pas. Plus je les réalise tôt, moins j’aurais de pression, et inversement. Si je procrastine, je payerais le prix en restant tard le soir.”

Des études montrent que l’environnement de la personne a un énorme impact sur les décisions que cette dernière prend. Créez donc l’environnement qui vous permettra de rester focalisé sur vos obligations critiques et entourez-vous de post-it.

Conclusion

Apprenez à vous organiser afin de devenir le plus efficace possible. Les quelques techniques proposés vous aideront, mais vous êtes la personne qui vous connaît le mieux. Sachez donc tirer profit de vos forces, et améliorez vos faiblesses. Ne restez pas seul, entourez-vous des bons éléments que ce soit en interne ou des prestataires pour vous libérer de certaines tâches, cela augmentera les chances de succès de votre entreprise.